dimanche 28 septembre 2014

Coiffeuse échelle 1/24

Le terme de coiffeuse apparaît au début du XXème siècle pour désigner un meuble spécifiquement féminin constitué d'une tablette, de miroirs et de tiroirs ou petites étagères.
L'ancêtre de la coiffeuse est la table de toilette composée d'une table sur laquelle est disposée une très fine toile (la toilette)
Au XVIIème siècle, le sens du mot toilette s'élargit et désigne l'ensemble des objets utilisés pour se parer, se maquiller, se parfumer et se coiffer.
                                                             





A partir du Siècle des Lumières la toilette désigne aussi le meuble, souvent une table rectangulaire à quatre pieds, avec une tablette escamotable en façade et des tiroirs.

Le dessus est en trois parties: un miroir rabattable au centre et des vantaux latéraux dissimulant des caves dans lesquelles sont disposés les objets de toilettes (boîte, pots, flacons...)








Après la Révolution le meuble cesse d'être polyvalent. Le miroir est apparent et prend la place principale. Chez les plus riches, la table de toilette peut-être d'un grand raffinement tandis qu'elle reste simple, une table sur laquelle on place le bassin et le pot à eau, un tiroir et un miroir chez les plus modestes.
Est-ce pour ce différencier de ce meuble rustique qu'on lui donnera le nom de coiffeuse au début du XX ème siècle? (on ne trouve pas trace de ce terme avant )

La coiffeuse (comme la table de toilette avant elle) représente l'image de la Femme à travers les époques et elle se fait plus rare dans les intérieurs avec l'émancipation féminine.

Aujourd'hui la coiffeuse revient sur le devant de la scène. Féminine, raffinée, elle est déclinée dans de multiples variantes et s'intègre parfaitement aux styles romantiques en vogue comme le style shabby chic très proche du campagne chic ou encore avec l'harmonie du style gustavien.





  1. Le style shabby chic nous vient des Etats-Unis. C'est une anglaise expatriée aux Etats-Unis qui a eu l'idée de recycler de vieux meubles sans grande valeur en les repeignant en blanc et en les ponçant ensuite pour leur donner un look vieilli, rayé, abîmé parfois. ...






  1. Le style campagne chic se base sur un esprit de nostalgie des anciennes maisons de famille.
Les meubles en bois sont décapés et patinés ou cérusés, pour leur donner un effet blanchi et ancien.












Gustave III de Suède
Le style gustavien est né en Suède à la fin du XVIII siècle. Il s'inspire du style français de l'époque (Louis XVI). Gustave III alors roi de Suède, fasciné par le style Louis XVI,décide, suite à une de ses visites en France, de l'importer dans son pays. Pour s'adapter au goût Suédois et surtout aux contraintes économiques (la Suède du XVIII ème siècle est moins riche que le Royaume de France), le style Louis XVI est épuré, la soie laisse la place à la cotonnade et les dorures aux peintures de couleurs froides avec une prédilection pour le blanc et le gris bleuté.




...la coiffeuse retrouve sa place dans les intérieurs contemporains à l'échelle 1/1...




















...et aussi dans les intérieurs à l'échelle 1/24!




échelle 1/1
échelle 1/1

échelle 1/1
On trouve aussi la variante commode/chiffonnier/coiffeuse...   

Et à l'échelle 1/24




2 commentaires:

  1. Très intéressant! Je ne savais pas d'où venait le style gustavien et il est amusant de voir le point commun entre ces trois genres (gustavien, shabby chic et campagne chic) Merci pour la leçon.

    RépondreSupprimer

Magazine en ligne:

"American Miniaturist" est un magazine en langue anglaise sur les maisons de poupées. On y trouve des reportages sur des amateurs miniaturistes, des tutos, des adresses ... et plein d'idées créatives!
Pour consulter, cliquer sur le lien.
Je vous souhaite de bonnes lectures.
Thierry

Articles les plus consultés

Rechercher dans ce blog

Salon XVIIIème.

Salon XVIIIème.
Le salon XVIIIème de ma première maison.